NL

FR

Bienvenue > Vivre écologiquement > Alimentation

Alimentation

L'alimentation a un impact énorme sur l'environnement et notre santé:

Nous avons choisi le:

Bio

Chez nous, l'alimentation bio est la norme. Nous trouvons cela très logique!

bio2

Le fait que le bio reste une exception et le non-bio la norme m'a toujours profondément étonné! Et que l'alimentation bio labellisée soit considérée de fait comme "exclusive"!?

gif Je propose que le bio devienne le standard alimentaire
et que l'alimentation non-bio doive elle, porter un label distinctif
celui-ci:

Il est de notoriété publique que le non-bio est contaminé par les pesticides et les engrais de synthèse! De vrais poisons!
Notre organisme ne devrait pas être pollué par des colorants et parfums artificiels, des exhausteurs de goûts, ou des conservants.

Cette étude suédoise révèle qu'une famille qui se nourrit de manière "habituelle" absorbe nombre de substances nocives. Mais grâce à l'alimentation bio celles-ci disparaissent en deux semaines!

1Eco_4voeding_bio1 Mais le bio, c'est plus cher?

"Ce concombre bio coûte € 0,20 de plus.... c'est grave?"

La plupart des gens vont plusieurs fois par an en vacances, faire du shopping, "boire un verre", se payent un resto, achètent le dernier smartphone, une nouvelle bagnole,... En comparaison, que sont ces € 0,20 en plus?!

Ce n'est donc pas une question d'argent, mais bien de choix et de priorités!

Si vous pensez faire des économies en vous rendant chez un discounter allemand (Aldi ou Lidl), vous serez toujours tentés par ces "trucs en promo" dont vous n'avez absolument pas besoin.
En fait, si vous vous rendez dans un magasin bio vous échapperez à ces tentations et épargnerez de l'argent. Dans ces magasins vous ne trouverez pas de saletés à manger ni de machins inutiles à ramener à la maison.

food Il est vrai que l'agriculture qui use et abuse de pesticides et autres engrais chimiques procure de plus hauts rendements et des prix plus bas.
Mais cela pollue tout l'éco-système et... qui paiera finalement?
La collectivité bien sûr, et donc les contribuables. Aussi et surtout les gens qui achètent bio et qui ne sont pas responsables de cette pollution! Ils seront donc doublement et injustement punis!
Si tous les coûts liés à l'assainissement et à la restauration des éco-systèmes étaient inclus dans les prix de l'alimentation standardisée celle-ci deviendrait bien plus chère.

Je ne blâmerai certainement pas les agriculteurs. C'est nous, les consommateurs, qui demandons ces produits et qui en portons la responsabilité...

Se nourrir ou se gaver?
5Info_4inspiratie_Eco_V9 Il est important de savoir comment nous considérons l'acte de manger: nourriture ou remplissage?
Avec votre alimentation habituelle vous remplissez votre estomac, mais avec peu de valeur nutritionnelle. Il s'agit de nourriture “vide”.
Alors que les produits bio nourrissent votre corps avec des matières essentielles (hydrates de carbone, protéines, fibres), vitamines et minéraux indispensables. Sans "substances E", additifs, conservants, colorants, parfums artificiels, exhausteurs de goût. Vous mangerez donc nature et "riche".

L'alimentation est le carburant de votre organisme et de votre esprit. Il est donc préférable de s'assurer que ce carburant soit de la meilleure qualité!

5Info_4inspiratie_Eco_V7

5Info_4inspiratie_Eco_G9
Le bio est bon pour la sécu et les frais de santé
Nous sommes atterrés de constater que les coûts de santé explosent et indignés de voir que, malgré cela, de plus en plus de gens tombent gravement malades.
Mais, nous trouvons normal de continuer à nous nous nourrir d'aliments contenant tous ces résidus toxiques?

Il serait logique que les gens qui mangent bio puissent bénéficier de réductions sur leurs soins de santé et se retouvent en tête des listes d'attente.

5Info_4inspiratie_Eco_G8

Etat-providence?
food-health Il serait urgent que la puissance publique assume davantage son rôle de régulateur en réduisant p. ex. la tva sur les aliments bio. Cela permettrait de favoriser un mode de vie plus sain.

La question est de savoir si les pouvoirs publics ont pour objectif d'assurer la défense de l'intérêt général?
Où s'ils ne préfèrent pas soutenir "l'argent-fou"?

j'ai bien peur que ce ne soit cette dernière option. Mais ils pourraient quand même opter pour une diminution de charges sur l'alimentation bio. A court terme cela se traduirait par une diminution des revenus des impôts, mais à long terme, on assisterait à une économie substantielle sur les coûts de la santé!

5Info_4inspiratie_Eco_G3

5Info_4inspiratie_Eco_V12


Le monde à l'envers....

Il est tout de même bizarre qu'un cultivateur qui n'utilise ni pesticides ni engrais, soit contraint pour cette raison de remplir des montagnes de paperasses et de subir des contrôles tatillons! Et en plus, il doit payer pour obtenir le label bio!

Tandis que l'agriculture intensive qui pollue ne doit subir qu'un minimum de contrôles?

bio4

Veganisme ou végétalisme

Cela signifie une alimentation sans viande, poisson, produits laitiers ou oeufs.

1. Nous ne voulons pas polluer via le contenu de notre assiette! L'élevage industriel rejette plus de CO2 que le secteur des transports, 18% contre 13%. La production d'1 kg de steack produit autant de gaz à effet de serre qu'un trajet en auto de 45 km.

2. Les secteurs de la viande et des produits laitiers contribuent aux problèmes alimentaires mondiaux, car 76% de tous les terrains agricoles mondiaux sont accaparés par l'élevage, alors que la faim continue de tuer!
Il faut 990 litres d'eau pour produire 1 litre de lait et 100.000 litres pour produire 1 kg de boeuf, alors que davantagee de gens souffrent du manque d'eau plutôt que de la faim.

3. L'élevage est responsable de la déforestation mondiale pratiquée pour assurer la production de soja destiné à l'alimentation animale!

4. De même l'usage du cuir , la consommation de produits laitiers et d'oeufs permet le maintien de l'abattage d'animaux. Une vache doit en effet mettre bas une fois par par an pour pouvoir donner du lait. La moitié de ces veaux prend le chemin de l'abattoir. Les taureaux ne donnent pas de lait...
De même, la moitié de tous les poussins sont sacrifiés car les coqs ne pondent pas. Les autres poussins ne sont pas mieux lotis. Un poulet de chair est sacrifié à seulement 6 semaines, une poule pondeuse après 1 an, quand elle n'est plus productive et termine sa vie en poule à bouillir.

5. Le végétalisme est meilleur pour votre santé! On peut très bien vivre sans viande ni produits laitiers. Les pseudo-carences en calcium ne sont que des arguments purement commerciaux développés par le secteur hyper-subsidié du lait afin de résorber la surpoduction. L'ostéoporose est présente uniquement dans les pays où le lait est consommé. Et ne parlons pas des allergies, des eczémas et de l'asthme résultant d'une intolérance au lactose.
Le lait de vache convient à un veau qui doit, en un an, multiplier son poids par 22,5, alors qu'un bébé, après deux ans, ne pèsera que 3 fois son poids à la naissance. Une des origines du surpoids généralisé dans les pays occidentaux semble assez évidente.


L'industrie du lait... du point de vue du bétail

Vitamine B12
Si vous mangez vegan, vous aurez besoin de suppléments de vitamine B12. Se pose la question de savoir si le véganisme est réellement équilibré?

"Ni les animaux ni les plantes ne produisent de la vitamine B12, seulement les micro-organismes présents dans le sol. Les plantes entrent en contact avec ceux-ci qui produisent la vitamine B12 et l'absorbent. Les animaux mangent ces plantes et assimilent cette vitamine.
Grâce aux suppléments de B12, comme tous les autres animaux sur terre, les vegans assimilent une vitamine de même origine, donc à partir de micro-organismes, et ce, sans faire souffrir des animaux ni perturber l'environnement.
Un régime alimentaire aussi spécifique ne devrait pas être réservé à une minorité d'occidentaux, mais rendu accessible à 6 milliards d'êtres humains. En conclusion: le véganisme est l'alimentation qui présente le plus faible impact écologique."
- Source: Eva vzw

Il est possible d'obtenir la vitamine B12 grâce à des produits enrichis comme p. ex. du lait de soja avec vitamine B12. Ces produits enrichis sont évidemment des produits transformés. Mais bien sûr, nous privilégions les produits "bruts" autant que faire se peut et donc des produits non transformés!.

Pour nos compléments de vitamine B12, nous avons choisi les comprimés de Solgar 1000 mcg.
- Ils peuvent être mâchés, donc les enfants peuvent facilement les accepter.
- En petits flacons de verre. Pas de déchets plastique.

Eva vzw conseille: "Un complément quotidien de B12 10 mg ou un supplément hebdomadaire de 2000 mg."
Nous prenons 2x/semaine un comprimé de Solgar 1000 mg.

Sans sucre

Nous ne mangeons aucun aliment contenant du sucre ajouté, car votre corps n'en a pas besoin. Il s'agit uniquement de calories videsë qui vont réduire votre appétance pour de "vrais" aliments.

Mais également pour des raisons physiologiques, car après une prise de sucre, arrive souvent un "coup de fatigue" qui va vous pousser à en consommer de nouveau. Et voilà comment la dépendance au sucre s'amorce.

Sans gluten

Nous mangeons sans gluten aussi souvent que possible. Pour des motifs écologiques, mais également par souci de préservation de notre santé. Si nous consommons du gluten nous souffrons parfois de "vents".
Nous ne sommes pas coeliaques, nous pouvons donc manger du gluten de temps en temps, mais nous nous sentons mieux lorsque nous l'évitons.

Produits bruts

Nous mangeons des produits transformés le moins possible, cela signifie que nous évitons des aliments dont l'état d'origine a été modifié par un processus de transformation. Pas de sachets ni snacks, uniquement des produits "nature".
Pas de margarine, ni de crème végétale, soupes, sauces en poudre, tofu et burgers végétariens tout prêts, mix pour tartes ou pâte feuilletée.
Cela signifie que nous basons notre alimentation sur les fruits et légumes, le riz, la quinoa, l'amaranthe, le millet, les noix, les lentilles, les pois chiches et les haricots.

Boycotter les supermarchés

buurtapotheek

Nous achetons nos aliments aussi souvent que possible auprès des magasins bio locaux et nous essayons d'éviter les supermarchés. Ceci afin de soutenir les entreprises et les commerces locaux et certainement pas les chaînes internationales qui exercent une grande pression sur les prix au détriment des conditions de travail du personnel occupé dans tout le processus de production.

Faire ses courses dans un magasin bio local présente beaucoup d'avantages:

1. Les fruits et légumes ne sont pas préemballés dans du plastique. Nous prenons des sacs en papier que nous réutilisons au maximum. Nous produisons donc bien moins de déchets.

2. Nous pouvons commander de grandes quantités, avec pour effet d'encore diminuer la quantité de déchets.

3. La distance parcourue par les aliments est réduite car la plupart sont produits localement chez les agriculteurs de la région.

4. Nous consommons fruits et légumes de saison. Sur base de ce principe, vous ne trouverez pas, p. ex. de haricots verts ou de fraises pour noël.
Cela augmentera aussi votre résistance car vous consommerez les bons produits à la bonne saison.

5. Nous soutenons l'économie locale au lieu d'un supermarché anonyme.

6. Les magasins bio sont des pionniers, ils ont été les précurseurs de la promotion du bio. Et encore à l'heure actuelle c'est vers eux que se tournent les nouveaux producteurs bio afin de tester en premier lieu leur assortiment. Le magasin bio peut donc vérifier si ces produits sont bien acceptés.
Les supermarchés n'ont jamais été que des copieurs. Maintenant qu'ils se rendent compte qu'il y a des profits à la clé avec le bio, ils s'empressent d'en présenter eux aussi dans leur assortiment. En se limitant bien sûr aux produits qui ont montré qu'un marché existe, tout cela grâce à l'audace des magasins bio.

7. Ce qu'il y a de mieux avec le commerce bio local, c'est le contact humain. Vous serez toujours aimablement reçu et aurez l'occasion de tailler une bavette. Vous y rencontrerez des gens qui partagent vos opinions, les commerçants savent ce que vous appréciez ou non et vous pourrez aussi recommander des produits et aliments qu'ils n'ont pas encore en magasin, ils pourront ainsi les y ajouter. Il savent également que pour nous, les produits arrivés au-delà de la date de péremption ne sont pas à jeter! Ces produits qu'en principe ils ne peuvent plus vendre, nous les recevons... gratis!

“Des boutiques tenues par des gens charmants ou des magasins avec chariots”
Il est vrai que les aliments qu'on trouve dans un magasin bio local sont un peu plus chers qu'au supermaché, mais ces quelques euros en plus valent bien le service rendu!
Lorsque je me rends dans un supermarché, j'en ressort souvent chagrinée: musique tonitruante, endroit impersonnel où les clients cheminent seuls avec leur chariot sans voir leurs semblables et surtout uniquement des produits “standard” en rayon où tout est emballé dans du plastique.

Au contraire, lorsque je me suis rendue dans mon magasin bio local, je me sens dans un état d'esprit positif. Satisfaite de ce contact personnel et chaleureux, rejouie de voir que je ne suis pas seule à m'intéresser à la nourriture saine, d'avoir rencontré des gens qui respectent notre souci de générer le moins possible de déchets. Et, lorsqu'ils constatent que nous achetons souvent les mêmes produits, nous proposent spontanément de commander de grandes quantités. Ils parlent volontiers à nos enfants, ce qui leur permet d'apprendre quelques mots de francais...

Chez nous, les enfants ont surnommé notre magasin bio local “le magasin des gentilles personnes” et le supermarché “le magasin avec les chariots”.

Radio-reportage et article de journal
Un radio-reportage et un article de journal ont été édités au sujet de “notre” magasin bio par un journaliste flamand (decembre 2013). Il voulait savoir comment un tel commerce, qui avait été ouvert il y a deux ans seulement en période de crise pouvait si bien marcher, alors que quelques km plus loin, juste après la frontière du Grand-Duché, se trouvait un grand centre commercial avec mega-supermarché où les prix sont inférieurs?
La propriétaire du magasin m'avait demandé d'être présente lors de l'interview en tant que cliente néerlandophone. Vous pouvez écouter le reportage ici et après 2'35'' vous pourrez entendre mon intervention:

L'article de journal est à lire ici:


Dans notre cuisine

Notre liste de courses

On nous demande souvent comment nous pouvons vivre aussi frugalement, comment nous composons notre liste de courses et comment nous pouvons produire aussi peu de déchets?
Notre réponse: acheter la nourriture en grandes quantités!

Quels sont les avantages de ce principe:
- argent: les grandes quantités sont proportionnellement moins chères
- temps: vous devez faire les courses moins souvent
- déchets: visiblement moins

Notre liste de courses hebdomadaire
Nous faisons nos courses une seule fois par semaine (Il est vrai que nous n'avons ni frigo ni congel'), cela permet d'épargner car on achète moins. Cela prend aussi beaucoup moins de temps.
Nous fréquentons le magasin bio local où nous achetons aussi fruits et légumes. Nous nous munissons de nos sacs en papier que nous ré-utilisons jusqu'à ce qu'ils soient usés.
Nous achetons quelques rouleaux de tempeh que nous consommons le jour même ou le lendemain.

Grandes quantités
Nous achetons les aliments secs emballés en grands sacs papier.
voici notre liste complète:

Céréales

Conserves

Protéagineux

la boisson

Les condiments

Divers

Où acheter en grandes quantités?
Les magasins bio présentent rarement leurs marchandises en grandes quantités, car la marge bénéficiaire est plus importante sur les petits conditionnements et donc, vous devez vous y rendre plus souvent. Le profit est double!
Mais si vous demandez qu'on en commande pour vous, la réponse sera certainement positive. Cela permettra tout naturellement de fidéliser la clientèle.

Certains produits ne peuvent pas être fournis en grands sacs, comme les conserves, les galettes de riz, ... mais étant donné que nous achetons de grandes quantités en une fois, le commerçant nous accorde des réductions. De cette façon, ils bénéficient eux aussi de ristournes et cela diminue leur travail: ils s'épargnent le temps de réassortir les rayons du magasin.

La demande étant très forte, les grands conditionnements sont également disponibles sur mon magasin web !

Armoires de cuisine
Avec la place gagnée par l'absence d'appareils électriques, nous pouvons remplir nos armoires de cuisine avec de grands conditionnements de marchandises.


Nos menus au quotidien

Nous mangeons donc bio, vegan, sans sucre ni gluten et produisons peu de déchets.
Lorsque je raconte cela aux gens, j'entends souvent la réaction:
"Mais enfin, de quoi vous nourrissez-vous?"
"Et pas de pain, que mangez-vous donc en une journée?"

Naturellement, pas uniquement du "manger de lapins" comme la salade et les carottes, mais bien plus que çà!
Un petit coup d'oeil à notre cuisine et à nos menus au quotidien.

Pas à pas
Nous n'avons pas changé nos habitudes nutritionnelles du jour au lendemain. Nous avons modifié cela pas à pas, ainsi que les autres aspects de notre éco-lifestyle.

Sans gluten
Il y a quelques années, mon estomac et mes intestins m'ont causé quelques soucis, qui se sont accrus au fil du temps. Après une visite chez mon médecin et une prise de sang celui-ci m'a recommandé un séjour en clinique. Là, j'ai subi de multiples examens et une échographie. Mais rien de particulier n'a été découvert.
1Eco_4voeding_glutenvrij J'ai donc tenté de trouver moi-même une solution. J'ai décidé d'éliminer de mon alimentation toutes les substances susceptibles de provoquer une allergie. Comme vegan, je ne mangeais déjà plus de produits laitiers (lactose). Cela ne pouvait donc pas être la cause.
Je consommais encore du soja et du gluten. J'ai décidé de supprimer aussi ces deux ingrédients et la plupart de mes plaintes ont disparu. Si par la suite j'osais consommer à nouveau ces deux aliments, les problèmes réapparaissaient. Ce fut donc évident!

Combinaisons d'aliments
Une amie m'a conseillé de parcourir un livre à ce sujet. Il aborde certaines combinaisons d'aliments et met en évidence le fait qu'il est préférable de les éviter. Par exemple, toujours manger les fruits seuls et éviter de combiner protéines et hydrates de carbone.
C'est une matière assez complexe mais le livre The Beauty Detox Solution l'explique intelligemment et clarifie bien le sujet grâce à des illustrations et schémas. Ne vous laissez pas influencer par l'expression "beauty" ou "detox" ou par "le modèle parfait de la couverture que je ne veux pas (ne peux pas?)atteindre".
Car le contenu du livre est excellent!
Il y a d'autres ouvrages sur les combinaisons alimentaires. Pour plus d'infos à ce sujet, vous pouvez consulter ces livres.

Après avoir appliqué ces conseils nutritionnels, la suppression du gluten et du soja non fermenté de mon menu, tous mes soucis de santé ont disparu!
Je ne voudrais pas affirmer qu'il s'agit de "la" méthode, mais simplement qu'elle m'a permis de me sentir bien mieux.

Le déjeuner
Nous entamons la journée par du muesli d'avoine. Nous mangeons de préférence des flocons d'avoine et pas de "porridge", car mon compagnon les préfère. Il trouve que les flocons sont plus “consistants”.

1. Verser les flocons dans une assiette.
2. Pour corser le goût, un peu de pâte de cacahuettes, tahin, sirop de pommes, confiture ou raisins secs.
3. Quelques noix pour mon ami et les enfants, par pour moi car si je consomme des protéines le matin ou le midi, je risque quelques désagréments stomacaux ou intestinaux (voir: combinaisons alimentaires).
4. Nous ajoutons quelques morceaux de fruits frais.
5. Au début nous ajoutions du lait de noix maison , mais maintenant, un peu par paresse, uniquement un peu d'eau chaude. Nous ne cuisons pas cela comme le "porridge" car cela donne un résultat trop pâteux. Nous préférons quelque chose de plus consistant.

Deux repas chauds par jour
Nous mangeons deux repas chauds par jour. Cela représente plus de travail, mais c'est également bien plus savoureux!
Nous préparons dès le matin une double quantité de légumes pour le midi et le soir. Afin de tenir compte des associations alimentaires, nous mangeons à midi des légumes avec des hydrates de carbone, cela peut être des pommes de terre, du riz, de la quinoa, de l'amaranthe, du sarrasin ou du millet.
le soir, nous mangeons les mêmes légumes, cette fois avec des protéines. Par exemple du tempeh, des haricots, des lentilles, des pois chiches ou des noix.

Lorsque nous consommons des haricots ou des pois chiches, nous faisons tremper une quantité double la veille (pour deux jours).
Nous les rinçons le matin, les amenons à ébullition et ensuite dans le Hooimadam pour achever la cuisson. Le soir, Les haricots ou pois chiches sont prêts tout en ayant utilisé un minimum d'énergie.
Le premier soir nous dégustons des pois chiches marinés au tamari et le soir suivant des burgers de pois chiches.

L'avantage de tout préparer le matin est qu'en fin de journée, vous serez dispensés de cuisiner entièrement le repas. Très avantageux à un moment où les enfants commencent à être fatigués et donc, un peu agités et turbulents.

Pas de restes
Nous n'avons pas de frigo ou de congélateur, donc nous ne pouvons pas y conserver de restes. Cela exige de bien estimer les rations que nous allons manger. Pour ce faire, j'ai disposé dans l'armoire de la cuisine un aide-mémoire avec les quantités qui doivent être préparées pour 3 ou 4 personnes, en tenant compte de la présence ou de l'absence de mon compagnon. Par exemple je sais précisément quelle quantité de riz sera consommée au cours des repas. Nous n'avons que rarement des restes.

Recettes
On m'a souvent demandé de partager mes recettes sur ce site web. Mais il y a assez de livres de cuisine vegan qui les décrivent et les illustrent bien mieux que je ne pourrais le faire.

Truc 1
Je peux vous proposer un livre de recettes personnel, unique et gratis:
Lorsque je découvre une recette intéressante, je l'imprime. Je la conserve dans un classeur qui est devenu petit à petit un épais et unique recueil de recettes. Les feuilles sont conservées dans des housses plastique, afin de ne pas les abîmer lorsqu'on les utilise en cuisine. Nous les avons classées en plusieurs catégories:

Nous avons également rédigé une table des matières, pour une utilisation plus aisée!

Truc 2
Comme cadeau de mariage, des amis ont demandé que chaque invité apporte sa recette préférée en format A4 sous housse plastique. Elles ont été réunies dans un classeur. De cette manière ils ont obtenu un cadeau unique, personnalisé et utile.
Voilà une bonne idée si vous êtes à court d'inspiration pour une fête d'anniversaire, de mariage...

Truc 3
Des tas de livres de cuisine sont apparus sur le marché avec de super recettes.

De saines friandises

snoeppot1 Au village, la Saint Nicolas est l'occasion d'offrir un petit cadeau aux enfants. Il s'agit souvent d'un grand sac de friandises très sucrées.
Mais... nous ne souhaitons pas de sucreries pour nos enfants. Les années précédentes, nous avons donc refusé ce sac de bonbons. Bien sûr, c'est vraiment frustrant pour les enfants.

Cette année, je leur ai préparé une portion de friandises saines et délicieuses.

Je ne les ai pas présentées dans un sac plastique car ce serait à nouveau des déchets, mais bien dans un pot en verre réutilisable.

snoeppot2
Voici ce que j'ai mis dans ce pot:

- cacahuettes non épluchées
- rondelles de pomme séchées
- pistaches
- chips de bananes (avec un peu de sucre et de miel) ou des
chips de bananes (au sucre non raffiné, sans miel)
- noix de cajou
- des bâtons de chocolat noir
- des barres de muesli non sucré
- des galettes de riz au chocolat noir chocolate

Je sais que le chocolat contient aussi du sucre, mais je pense que le chocolat, consommé raisonnablement, est très valable car le cacao est une "powerfood" qui contient des matières, comme le magnésium, qui est bon pour le système nerveux.
Nous choisissons de préférence le chocolat "noir", car il contient plus de cacao et de ce fait, plus d'éléments favorables à la santé. De plus, le chocolat "noir" contient moins de sucre que le chocolat au lait. Et comme nous mangeons vegan, le chocolat au "lait" est donc exclu.

veganchild Aliments vegan sans sucre
Je reçois beaucoup de question au sujet de notre alimentation vegan sans sucre.
Comment procédons-nous? Et comment est-ce accepté à l'école et lors des fêtes enfantines?

Cela ne nous perturbe pas. Car nous veillons nous-mêmes aux alternatives. Nous n'imposons pas nos principes aux autres. Pour la Saint Nicolas, nous avons imaginé cette solution: Lorsque nos enfants se rendent à une fête, nous donnons de la tarte préparée à la maison.
Pour l'école nous avons trouvé la solution: Les enfants emportent en classe un pot avec notre mélange vegan, chocolat-noix-bonbons sans sucre. Nos enfants peuvent eux aussi profiter de friandises, mais saines et sans sucre.
Puisqu'à l'école nous n'imposons pas à "madame" ni aux parents des petits amis de nos enfants de trouver une alternative, personne n'y trouve à redire!

Nos principes nutritionnels n'ont donc pas à souffrir de ces situations!
J'entends dire que beaucoup de gens mangent végétarien, vegan ou sans sucre à la maison, mais en d'autres lieux ou circonstances ils doivent s'adapter. Je leur demande toujours: mais pourquoi?
Parce qu'on fait partie d'une minorité, cela signifie-t-il qu'il faut abandonner ses principes!?

Lorsqu'on abandonne ses propres principes de vegetarien/vegan/sans sucre/bio/sans gluten une fois qu'on a quitté la maison, on doit pas s'attendre à ce que d'autres soient convaincus.

respect

Je pense que les habitudes alimentaires de chacun doivent être respectées, qu'il s'agisse d'allergies, de religion, de santé ou de principes éthiques.
Cela ne me perturbe pas lorsque d'autres personnes mangent de la viande, du sucre, ... a chacun ses valeurs, je ne vais pas me mettre à prêcher. Parfois, des gens s'adressent à moi spontanément "oui, je mange encore de la viande, mais..." et je réagis toujours en leur disant qu'ils doivent faire ce qui leur semble le mieux afin de se sentir bien.
En retour je voudrais qu'ils respectent également ce que nous sommes!

Etablir un monde meilleur, c'est d'abord une question de compréhension.
Interview à propos de notre éco-alimentation

OudersvanNu

Ces derniers temps, nous avons été interviewés de manière approfondie dans "Ouders van Nu" (Aux Pays-Bas: "Parents de maintenant") cela portait sur notre mode de vie "vert" très radical et sur l'alimentation "écologique" de nos enfants. Les aspects sociaux de l'alimentation végane et sans sucre ont été également abordés.

Vour pouvez lire l'interview ici. Il y a de belles photos dans cet article!

OudersvanNu2


A faire soi-même

Préparer du lait de noix

Préparer du lait de noix est très simple. Ci-dessous un petit film très didactique:

Dans ce film, on ajoute 4 mesures d'eau à une mesure de noix. Nous le préparons avec 3 mesures d'eau pour obtenir une consistance plus crémeuse. Si vous trouvez le “lait” trop amer, vous pouvez éventuellement ajouter quelques dattes dans le blender.

Les avantages du lait de noix "maison"
1. Sain, source de protéines (et de calcium, si on utilise des graines de sésame)
2. Sans déchets
3. Sans sucre ajouté ni édulcorants
4. Moins cher qu'un lait végétal en brique
5. Ce qu'on prépare soi-même est bien préférable!

Les noix: doublement utiles!
Il faudra conserver la pulpe de noix résiduelle!
Vous pourrez encore lui réserver de multiples usage: dans des burgers, dans une délicieuse pâte à tartiner, dans les crackers ou comme ingrédient dans les biscuits vegan, les cakes et tartes.
Nous grillons la pulpe de noix dans la poêle et nous l'ajoutons à nos salades et légumes comme de fins “croutons”.


Le tahin

Nous sommes fous du tahin ou pâte de sésame! Délicieux sur la tartine, sur une galette de riz, comme ingrédient dans un dressing ou une sauce. Et c'est très sain, car le sésame est riche en calcium. 100 g. de tahin contiennent 900 mg de calcium! En comparaison, le lait n'en contient que 116 mg par 100 g.
Et par-dessus tout, le calcium d'origine végétale est bien mieux assimilé par l'organisme que le calcium d'origine animale. 50 à 60% contre 30%! De plus, les produits laitiers sont sources de graisses saturées et de protéines animales qui contrarient l'assimilation du calcium. Finalement, la balance calcique des produits laitiers peut être déséquilibrée voire même devenir négative!

Pour éviter les déchets et économiser, nous faisons notre tahin nous-mêmes. Nous achetons des graines de sésame (comme toutes les autres noix et grains) dans un magasin bio où elles nous sont servies en sacs en papier, ce qui évite les déchets plastique. Nous ré-utilisons ces sacs pour emballer nos achats de fruits et légumes.
La solution 0 déchets, c'est l'achat de produits en vrac et c'est aussi moins cher. C'est pourquoi notre tahin maison coûte moins de la moitié de celui qu'on achète tout prêt en pots!

Notre petit garcon adore nous aider dans la préparation du tahin. Voilà un autre aspect positif! Il peut bien le goûter afin de vérifier s'il est bon ou s'il doit encore devenir plus onctueux. Il a été désigné "maître de l'huile et du sel", car il peut ajouter de l'huile ou quelques cuillerées de sel. Quelle belle activité créative pour les enfants lors d'une journée froide et pluvieuse!
Et quelle fierté d'avoir préparé le tahin, qu'il va trouver encore meilleur. A tel point qu'un repas-tartine ne peut plus se concevoir sans "son" tahin! C'est l'idéal car il reçoit ainsi le calcium dont il a besoin.

Bien, je pense que les avantages du tahin fait maison sont à présent assez clairs. Et maintenant, au travail:

  1. D'abord, je stérilise mes pots et leurs couvercles dans une casserole pleine d'eau bouillante, puis je les pose non fermés sur un linge propre pour qu'ils sèchent.
  2. Je grille ensuite un kg de sésame dans une poêle. Mais ce n'est qu'optionnel. Je les grille quelques minutes par petites quantités à la fois dans la poêle puis je les verse ensuite dans le bol du blender.
  3. Nous n'avons pas de robot ménager et j'utilise notre blender (manuel!) mais cela marche tout aussi bien dans un blender électrique.
  4. Quand toutes les graines sont grillées, on peut alors les moudre finement. Afin que la mouture soit homogène, il faut régulièrement arrêter le blender afin de mélanger les graines (ramener le fond vers la surface avec un ustensile assez long) pour qu'elles entrent toutes bien en contact avec la lame.
  5. Notre fils ajoute ensuite 100ml d'huile de tournesol et quelques cuillères à café de sel marin qui va relever le goût
  6. Quand le tahin est à bonne consistance, nous le versons dans nos pots préalablement stérilisés
  7. Notre petit adore essuyer le bol du blender avec ses doigts et... les lécher, hmmm. Attention au contact des petits doigts avec les lames très tranchantes de l'appareil. Bien veiller à ce qu'il soit débranché!
(Nota: Notre blender manuel n'est pas assez puissant pour moudre finement les graines de sésame. Nous utilisons donc exceptionnellement un robot ménager électrique.)

Bien sûr, vous n'êtes pas obligés d'utiliser un kilo de graines de sésame. Vous pouvez adapter les quantités en fonction de vos besoins. Mais je prépare toujours un kg en une fois, car le travail est le même (laver la machine, stériliser les pots, ...) quelque soit la quantité préparée.
Avec un kg de graines, nous pouvons remplir 5 pots. Et... c'est si délicieux qu'ils sont rapidement consommés!


Gomasio

Le sésame est délicieux et super-sain. En dehors du tahin (pâte de sésame) je suis également fana du gomasio. Go-ma-si-quoi? Le gomasio est un mélange de sésame finement moulu et de sel marin.
Delicieux sur les légumes, les salades, dans la soupe ou sur des galettes de riz avec de l'avocat. Quelle gourmandise: je me léverais même la nuit!

Calcium
Le sésame n'est pas seulement très goûteux, mais également très sain et très riche en calcium. Dans 100 g. de sésame, il y a 780 mg de calcium! En comparaison, le lait n'en contient que 116 mg.
N'oublions pas que le calcium d'origine végétale est supérieur à celui d'origine animale, car le calcium végétal est bien mieux assimilé (de 50 à 60%) que la version animale (30%). De plus, les produits laitiers sont une source de graisses saturées et de protéines animales qui, lors de leur digestion, freinent l'absorption du calcium par l'organisme. Finalement il en résulte que la balance d'assimilation du calcium des produits laitiers peut devenir négative!

Préparation maison: moins de déchets et économies
Très simple de faire son gomasio soi-même! Ainsi, moins de déchets car vous n'avez plus de pots vides ou de sacs plastique qui doivent être éliminés après usage. Il s'agit aussi d'une économie d'argent. Un pot de gomasio (225 g.) coûte plus de 3 € dans le commerce.
Le gomasio fait à la maison coûtera: 500 g. de graines de sésame 1,37€ et 50 g. de sel de mer 0,05 €, au total l'énorme montant de 1,42€ qui représente 550 g. de gomasio. En comparaison d'un pot de 225 g. acheté au magasin, mon gomasio coûte 0,58 €. Une économie de 75% sur le prix!

La recette
vous avez besoin de:
– 500 g. de graines de sésame
– 50 g. de sel de mer
Vous versez les deux ingrédients dans le blender, le robot ménager ou le mortier. Après une mouture fine (ou plus grossière selon goût), c'est prêt!

Vous pouvez bien entendu adapter les quantités/proportions en fonction de vos besoins et goût.

Il est préférable de moudre les graines de sésame et le sel ensemble. La première fois, j'avais moulu le sésame seul, puis ajouté le sel mais le mélange obtenu n'était pas homogène.

Certaines recettes prévoient de griller le sésame et le sel avant de les moudre, mais selon moi la différence de goût n'est pas notable. J'ai donc opté pour la méthode la plus simple et la plus rapide.

Bon appétit!


Films & documentaires

Films et documentaires inspirant de ce sujet (et tous les autres sujets) vous pouvez voir sur ma page Films & docs.

Cet page est seulement disponible pour les membres.
Devenez aussi membre et recevez accès à 302 video's!


Downloads

Plus d'info et les sources de ce sujet (et tous les autres sujets) vous trouvez sur ma page Downloads.

Cet page est seulement disponible pour les membres.
Devenez aussi membre et recevez accès à 113 downloads!

Eco-shop

Nutrition

Index:
Bio
La nourriture en grandes quantités
Garnitures sucré - bio, végétalien, sans sucre, sans gluten
Garnitures salé - bio, végétalien, sans sucre, sans gluten
Tisane
Suppléments végétalien
Recettes


Bio

Ecomarkt Ecomarkt
De Weegschaal GezondheidsWinkel De Weegschaal

La nourriture en grandes quantités

Flocons d'avoine - 15 kg
Farine multigrain - sans gluten - 5 kg
Farine de riz - sans gluten - 5 kg
Farine d'epautre - avec gluten - 5 kg
Noix de cajou - 1 kg
Canelle - 1 kg
Curry - 1 kg
Herbes de Provence - 1 kg
Thijm - 1 kg
Algue - 1 kg

Garnitures sucré - bio, végétalien, sans sucre, sans gluten

Confiture de fraises
Confiture d'abricots
Confiture de framboises et groseilles rouges
Confiture de baies de sureau

Garnitures salé - bio, végétalien, sans sucre, sans gluten

Sandwichspread herbes sauvages
Sandwichspread pomme raifort
Sandwichspread aubergine
Sandwichspread lentils curry
Creme de cacahuetes
Tahin
Creme d'amandes
Creme de cajou
Creme de noisettes
Creme de noisettes et amandes


Suppléments végétalien

Suppléments B12
aussi pour enfants

Recettes

Jetez un coup d'oeil sur ma Web-librairie

Sur cette page vous êtes referez à un webshop qui vend l'article. Et notre assocation reçoit un percentage de la recette, sans ça coûte plus cher pour vous. A cette manière vous soutenez notre assocation Green Evelien. Merci!


Aussi votre banner ou articles sur cette page? Cliquez ici pour plus d'info.


Boeken

Annonces