NL

FR

Bienvenue > Vivre écologiquement > Le chauffage

Le chauffage

Introduction

Actions préventives

Astuces

En premier lieu, il est essentiel de réchauffer le moins possible.
L'énergie la plus "verte" est celle qui n'a pas été consommée!
Comment y arriver:
  1. Isoler la maison
    - Il faut veiller à une bonne ventilation, car l'air confiné peut provoquer des problèmes de santé.
  2. Porter des vêtements chauds
    - Acheter des pantoufles bien chaudes: des pieds chauds procurent une sensation de chaleur générale!
    - Porter des sous-vêtements thermo , vous serez au chaud sans ressembler à une momie.
    - Placer une couverture sur les genoux si on reste assis et immobile (lecture, tv, computer)
  3. S'habituer à une température plus basse

Les pieds au chaud

pantoffel1 Je travaille souvent sur mon ordinateur et mon bureau n'est pas très chauffé (12°C). A cause de mon immobilité, j'avais souvent les pieds froids. J'avais, car entretemps, j'ai trouvé une solution pratique.

J'ai maintenant une grande pantoufle dans laquelle je peux mettre les deux pieds ensemble. A l'intérieur je glisse une bouillotte . Parfait pour maintenir les pieds au chaud!

pantoffel2 Au début, je me contentais de poser mes pieds sur une bouillotte (donc sans pantoufle), ils étaient chauds en-dessous mais restaient froids au-dessus. En mettant la bouillotte dans la pantoufle, mes pieds étaient chauds en-dessous comme au-dessus!
Et lorsqu'on a les pieds chauds, on n'a plus froid.

Ces grandes pantoufles sont disponibles en plusieurs versions:

voetenwarmer_schaap voetenwarmer-jeans voetenwarmer-jeans-streep

kruik J'utilise une bouillotte en caoutchouc , qui convient mieux que la version ronde en métal, car le modèle en caoutchouc reste plat, vous pouvez donc poser les pieds dessus . Et le contact du caoutchouc est plus agréable.

Je peux donc travailler des journées entières dans mon bureau, qui n'est pas très chaud.

Nous n'avons pas besoin de chauffer fortement notre maison,
car il est bien plus logique de nous réchauffer nous-mêmes!

Conseils d'économie pour le chauffage central

Quelques conseils d'économie pour le chauffage central:

- Diminuez le thermostat d'un degré, vous économiserez 7% de consommation.

- Appliquez une feuille isolante/réfléchissante derrière les radiateurs.

- Prétendre qu'abaisser la température durant la nuit va demander un surplus d'énergie le matin pour réchauffer la maison est une vaste blague! Abaissez votre thermostat au bon moment, de préférence une heure avant d'aller dormir ou de quitter la maison.

- Isoler les tuyaux qui passent dans des pièces non chauffées (20mm d'épaisseur) permet d'épargner 3m³ de gaz ou 30 l. de mazout par an pour chaque mètre de tuyau isolé.

- Des vannes thermostatiques sur les radiateurs permettent de régler la température dans chaque pièce. Vous en trouverez à partir de 10€, montant amorti en 2 ans d'usage.

- Ne placez pas de grands meubles devant les radiateurs.

- Dépoussiérez régulièrement les radiateurs, car la poussière accumulée freine la diffusion de la chaleur.

- Faites entretenir votre chaudière chaque année. (C'est d'ailleurs obligatoire!)

Quel type de chauffage choisir?

Il existe de nombreuses possibilités:

Chauffage central Poêles à bois Poêles divers Innovations
gaz acier poêle au gaz micro-cogénération
mazout fonte poêle électrique pompe à chaleur
pellets poêle en faïence
poêle en stéatite
poêle en briques
rocket mass heater
poêle à pellets

Convection et rayonnement

Il y a deux modes de chauffage différents: par convection et/ou rayonnement.
Si l'air est réchauffé, il s'agit de convection, c'est le mode de fonctionnement du chauffage central.
Les poêles à bois fournissent aussi un autre type de chaleur: le rayonnement infra-rouge, comparable aux rayons infra-rouges du soleil.

La convection

Avantages
  1. La température est parfaitement réglable par le biais d'un thermostat d'ambiance et de vannes thermostatiques placées sur les radiateurs des différentes pièces.
  2. Il fait chaud partout, alors qu'avec un chauffage par rayonnement, la chaleur est surtout perceptible à proximité de l'appareil.

Inconvénients

  1. L'air chaud plus léger monte, c'est pourquoi vous pouvez avoir froid aux pieds, alors que la température est bien plus élevée au plafond, où vous ne vous trouvez pas, bien sûr.
  2. Réchauffer l'air provoque des courants de convection qui vont mettre les particules de poussière en mouvement. C'est pourquoi le chauffage central peut être à l'origine de problèmes d'asthme mais aussi d'une aggravation des allergies aux poussières domestiques.
  3. La température est partout uniforme alors que chacun peut avoir des demandes de chaleur différentes. Avec un chauffage par rayonnement les personnes plus frileuses pourront se tenir plus près du poêle.
  4. Lorsqu'on aère la maison ou une pièce, il y a une perte importante d'énergie, alors que ce sera moins marqué avec un chauffage à rayonnement.

Chauffage à rayonnement

Avantages
  1. C'est une chaleur "confortable" qui peut vous pénétrer en profondeur.
  2. Il n'est pas nécessaire d'avoir une haute température ambiante pour se sentir au chaud. Songez aux touristes en vacances de neige qui prennent des bains de soleil. Le rayonnement solaire les réchauffe suffisamment!
  3. On évite les problèmes de santé en amoindrissant les déplacements de poussières dus aux mouvements de convection.
  4. Il n'y a que peu de pertes de chaleur lorsqu'on ventile la maison ou une pièce.
  5. Puisque le chauffage se fait à hauteur du corps, on n'a plus la sensation de pieds froids et il y a moins de déperditions vers le plafond.

Inconvénients

  1. On ne ressent la chaleur que lorsque le rayonnement nous atteint.



Vous pourrez lire plus d'infos dans le livre Stralingsverwarming (NL) de Kris De Decker.
Il est également rédacteur-chef de "Lowtech Magazine".





Quels choix de chauffage?

Le chauffage central

Le chauffage central est le mode de chauffage le plus courant. Pourtant, il présente nombre d'inconvénients:

- Il réchauffe essentiellement par convection, ce qui est moins favorable que le chauffage par rayonnement.

- Il fonctionne au gaz, mazout ou aux pellets. Gaz et mazout sont à bannir car il s'agit de combustibles fossiles qui ont une influence désastreuse sur le réchauffement climatique.
Si vous optez pour le chauffage central, portez plutôt votre choix sur une installation qui brûle des pellets.

- Qu'il s'agisse d'une chaudière au gaz, au mazout ou aux pellets, un raccordement électrique est nécessaire afin d'assurer l'allumage, le fonctionnement du brûleur, du circulateur, la régulation et le thermostat. En cas de panne de courant, tout le système s'arrête: plus de chauffage ni de production d'eau chaude!

- Personnellement, je n'apprécie pas non plus le bruit produit par la chaudière.

Poêles à bois

L'offre de poêles à bois est tellement abondante, qu'on ne sait plus très bien lequel choisir! Voilà pourquoi nous allons les passer en revue.

Poêles en tôle d'acier ou en fonte

Ces poêles ont un faible rendement car la température du foyer n'est pas assez élevée pour assurer une combustion complète.
De plus, ces poêles permettent de régler l'entrée d'air et même de couper entièrement l'apport d'oxygène, ce qui risque d'étouffer le feu. Avec pour conséquence une combustion très incomplète qui va générer beaucoup de polluants relâchés dans l'atmosphère. Avec entre autres, le potentiellement mortel monoxyde de carbone (CO) qui peut asphyxier les gens présents dans la pièce.

foto speksteenkachel
On trouve des poêles en acier ou en fonte habillés de faïences, ceux-ci sont vendus en tant que "poêles en faïence". Ce qu'ils ne sont pas en réalité!
Les véritables poêles de masse, eux, sont réputés pour leur chaleur rayonnante, confortable et saine, leur efficacité, leur meilleur respect de l'environnement.


Poêles en faïence et en stéatite

"Poêle en faïence" est le nom générique qu'on donne à des poêles massifs revêtus de faïences. Pour ces appareils, la technique du contre-flux est appliquée:

Les gaz chauds provenant du foyer sont répartis dans la masse du poêle via des conduits. Pendant leur trajet, ils cèdent leur chaleur aux briques qui constituent le poêle, puis sont évacués vers l'extérieur par la cheminée.
Ce dispositif explique le haut rendement de ces poêles.
Ces poêles existent en plusieurs variantes: selon le matériau qui les constitue, la forme et le trajet des conduits et la structure de la chambre de combustion!


La structure interne de ces poêles est constituée de briques de béton réfractaire, appelées aussi "chamottes".

Les poêles en faïence peuvent être carrés ou rectangulaires. Ils peuvent être construits sur place, mais il est aussi possible d'acheter un modèle à construire soi-même. Ceux-ci sont nettement moins chers.
L'avantage d'un tel poêle est la possibilité de le "déménager".

Vous pourrez également choisir un modèle à habiller d'un revêtement qui présente un bon rayonnement et/ou des propriétés de régulation de l'humidité.

Poêles en stéatite speksteenkachel
Ces poêles sont une variante plus coûteuse des poêles en faïence. Dans ce cas,la stéatite prend la place des "briques". Ce matériau a la propriété d'accumuler plus de chaleur tout en la restituant plus lentement.

Mon avis personnel est que ces appareils sont un peu "élitistes" en raison du coût de la stéatite. Cela leur confère le symbole d'un certain statut social. Mais des appareils moins chers (poêles en faïence) sont tout aussi efficaces.
De plus, je ne les trouve pas très beaux. Comme si une grande pierre tombale avait pris place au milieu du living.

Différences entre poêles en faïence et poêles en briques d'argile

- Un poêle en faïence est moins cher
- Il est possible de le monter soi-même, au contraire du poêle en briques d'argile qui doit être installé par un professionnel (ce qui explique aussi la différence de prix)
- Le poêle de faïence peut être "déménagé"
- Le poêle en briques est plus massif. De ce fait, il peut stocker davantage de chaleur et la restituer plus progressivement
- L'argile des briques a une fonction régulatrice de l'humidité, ce qui assure une ambiance plus saine

Poêles en briques d'argile

Ce type de poêle fonctionne sur base du même principe que les poêles de "faïence", à savoir le principe du contre-flux.
Seule la présentation diffère beaucoup. Les poêles en faïence ont une forme angulaire et sont revêtus de carreaux de faïence alors que les poêles en briques sont revêtus d'argile. Ce qui permet beaucoup plus de créativité concernant leur forme. Parfois moderne, parfois plus "organique" avec des formes arrondies. Il est donc possible de construire un poêle en briques d'argile avec une banc chauffé et, éventuellement, intégrant un four de cuisson.

Un tel poêle, du fait de sa construction en briques et de son parement en argile présente une masse très importante à même d'accumuler beaucoup de chaleur. C'est ainsi que ces poêles ont un meilleur rendement que les poêles "en faïence".

Comme signalé plus haut, ils sont aussi à même de mieux réguler l'humidité. Donc une l'atmosphère intérieure sera plus sèche et plus saine.

Mais, ces appareils n'existent pas en version "prête à installer" et doivent donc être bâtis sur place.

Le foyer de ces poêles est construit de la même manière que ceux des poêles en faïence, à partir de briques réfractaires ou "chamotte". le reste du poêle est bâti en briques d'argile. L'important est que ces briques soient assemblées avec de l'argile et non avec du ciment, car celui-ci, à haute température et à long terme, risque de se désagréger.

Les différences entre poêles de briques d'argile et poêles de faïence sont à découvrir ici.

Photos: Vuurmeesters ou "maîtres du feu"

Rocket Heater (poêles-dragons)

Le fonctionnement d'un tel poêle est basé sur un autre principe de combustion, différent de ceux que nous avons déjà découvert. Les deux types décrits ci-dessus ont une chambre de combustion verticale, les gaz se dirigent vers le haut.
Dans un "Rocket Heater" la chambre de combustion est horizontale, ce qui force les gaz à suivre un parcours défini. Ce dispositif permet d'atteindre de très hauts rendements en forçant les gaz à passer dans un tunnel où ils sont soumis à une entrée d'air secondaire à l'origine d'une combustion très complète.

On peut associer ce type de poêle à une "banquette". Une masse au travers de laquelle les gaz sont conduits et où ils cèdent leur chaleur, qui y est stockée. Elle sera ensuite restituée progressivement, comme pour un poêle en briques d'argile.

Divers modèles de "Rocket Heaters"

1. Le modèle original est fabriqué à partir d'un fût d'huile, d'un tonneau métallique.
Il est muni d'une chambre de combustion verticale. (Voir sur la photo ci-dessous avec l'espace ménagé pour le fût).



2. Il existe aussi le "Rocket Batch Box", qui représente la 2è génération.

Ci-contre, il n'y a pas de chambre de combustion verticale ouverte mais un grand foyer horizontal. Avec ce système, vous ne courez pas le risque de voir la fumée refouler dans la pièce à cause d'un tirage insuffisant (par temps de brouillard ou d'absence de vent), ce qui peut arriver avec le Rocket Mass Heater.
Ce grand foyer permet aussi un remplissage moins fréquent.


Le fût (appelé aussi "bell") est remplacé par un foyer en maçonnerie.

L'image montre la vue latérale d'un Rocket Batch Box.

Par son mode de construction, ce modèle ressemble à un poêle en briques d'argile.


Naturellement, il est possible de concevoir un poêle qui combine les deux techniques expliquées ci-dessus.

Comme, par exemple, un modèle avec un foyer horizontal fermé et un fût.

Pourquoi ce nom de "rocket" (fusée)?
Car les principes de construction de ce poêle, forcent les flammes à sortir vigoureusement, comme d'une tuyère de fusée.

Fourneaux
Il est également possible de construire des fourneaux chauffés au bois, conçus sur base du principe "rocket".

Quelles différences entre les deux modèles de "Rocket Heaters"?

L'avantage du Rocket Mass Heater c'est que non seulement il restitue lentement la chaleur accumulée dans sa masse (par rayonnement), mais aussi qu'il délivre rapidement de la chaleur (par convection) au travers des parois du fût.
De cette manière, vous combinez les avantages des deux modes d'émission de chaleur. Par exemple, lorsque après quelques jours d'absence vous revenez dans votre maison froide, vous ne devez pas attendre plusieurs heures pour qu'elle se réchauffe.
D'autre part, remarquons que la chaleur rapidement émise par la partie foyer d'un "rocket Mass Heater", l'est également par le "Rocket Batch Box" mais la plus grande partie de la chaleur est stockée dans la maçonnerie, ce qui confère à ce dernier modèle un meilleur rendement.

Le "Rocket Mass Heater" possède un petit foyer qui doit être chargé assez souvent avec des petites bûches, tandis que le "Batch Box", avec son foyer de grande taille ne doit être chargé qu'une fois par jour, avec une bonne quantité de bûches plus grandes.

Un Batch Box a un foyer fermé muni d'une porte, ce qui assure un bon tirage (même en cas de temps brumeux ou sans vent) sans refoulement de fumée dans la pièce, ce qui peut parfois arriver avec le "Rocket Mass Heater".

Le "Rocket Mass Heater" construit sur base d'un fût de récupération est une alternative au "Rocket Batch Box". Selon les avis, cela peut être un "plus" ou un "moins"!

Le Rocket Mass Heater peut être réalisé à très bon marché en auto-construction (quelques centaines d'Euros), tandis qu'un Rocket Batch Box est nettement plus cher et doit être monté par des professionnels.

Poêles à pellets

Depuis quelques années, les poêles à pellets sont apparus sur la marché. Ils fonctionnent grâce aux pellets de bois, dont la combustion dans l'appareil produit de la chaleur soufflée dans la pièce par un ventilateur intégré.
Ces poêles sont régulés par un système électronique qui assure aussi l'allumage et l'extinction automatiques, grâce à un thermostat horaire. Une programmation hebdomadaire permet la mise en marche et/ou l'arrêt ainsi que la régulation des températures, heure par heure et/ou jour par jour.

Avantages
- Programmable, donc confort pour l'utilisateur

Inconvénients
- Le poêle à pellets fournit de la chaleur par convection, moins favorable que la chaleur par rayonnement.
- Le bruit de la turbine de ventilation
- Il y a beaucoup d'électronique potentiellement sujette aux pannes. Un contrat d'entretien assez coûteux est donc recommandé.
- Il faut de l'espace pour stocker les pellets
- Le système demande de l'électricité pour faire fonctionner la régulation et la turbine. En cas de coupure de courant, vous n'avez plus de chauffage!
- Vous dépendez d'un combustible industriel, tandis que les bûches de bois sont un produit "brut" que vous pouvez façonner vous-mêmes!

Infos techniques

Oxygène
L'oxygène indispensable à la combustion peut être prélevé dans la pièce même ou depuis l'extérieur:

- Si l'air provient de la pièce, il présente l'avantage d'être préchauffé, ce qui procurera une combustion meilleure et plus complète.
Le problème est que cet air provient d'un lieu de vie. Il faudra donc ventiler, ce qui risque d'entraîner des pertes de chaleur. Si la ventilation est insuffisante, cela abaissera le taux d'oxygène, avec de possibles malaises à la clé. La dépression créée dans la pièce va provoquer des entrées d'air parasite par les fissures, les espaces autour des portes et fenêtres et donc des courants d'air!

- Si l'air est prélevé à l'extérieur, le taux d'oxygène de la pièce n'en souffrira pas.
Le problème est que cet air extérieur est généralement plus froid, ce qui va entraîner une température de combustion plus basse, avec une diminution du rendement.

Chambre de combustion
la chambre de combustion est fabriquée en matériau réfractaire (chamotte), car les températures peuvent y atteindre 1.000°.
Si ce matériau est de mauvaise qualité ou si les parois de la chambre de combustion sont en acier ou en fonte, une quantité excessive de chaleur sera transmise à l'échangeur, ce qui aura pour effet d'abaisser la température de combustion et donc, un rendement insuffisant et une combustion incomplète.
Un poêle de qualité avec une combustion complète se voit à la propreté de ses parois internes et de la vitre frontale: pas de suie!


Poêles divers

Poêles au gaz

En dehors des installations de chauffage central au gaz, nous mentionnerons également les poêles au gaz.
Dans le passé, on voyait souvent des poêles ou radiateurs à poser.

A l'heure actuelle, on trouve des poêles au gaz qui ressemblent à des poêles à bois. Ces modèles sont à poser ou à intégrer (cassette). Avec un habillage moderne ou traditionnel. Parfois, il est même possible de les réguler par une commande à distance.

        

Si vous n'avez qu'un volume limité à chauffer, le poêle à gaz sera plus pratique que le chauffage central, au contraire d'une maison entière ou d'un plus grand espace.
Les poêles à gaz peuvent également être installés d'abord pour "l'ambiance", accessoirement pour le chauffage. Il s'agit en fait de foyers au gaz. Mais l'ambiance agréable se paie souvent au prix d'un rendement inefficace.
La couleur bleue des flammes du gaz signifie qu'une combustion équilibrée est réalisée, avec un apport suffisant d'oxygène. Une belle ambiance sera plutôt créée par des flammes jaunes, comme dans un feu ouvert. Le fabricant de ces appareils a donc limité l'entrée d'air dans le brûleur afin de produire ces flammes jaunes. La combustion incomplète donne en effet de jolies flammes, mais au prix d'un gaspillage de gaz, partiellement brûlé, générant des suies. En conclusion, ces "poêles d'ambiance" sont un mauvais choix en matière d'environnement et d'efficacité énergétique.
Source: Duurzaam thuis

Poêles électriques

On rencontre divers types d'appareils de chauffage électriques. Le chauffage par accumulation (très fréquent en Flandre), les radiateurs électriques, les radiateurs rayonnants et les panneaux électriques.

Tous ces appareils qui utilisent l'électricité représentent le mode de chauffage le moins écologique.


Innovations

Chaudières HRe ou "Micro-cogénération"

Fonctionnement
Ce type de chaudière est couplé à un petit moteur thermique (moteur Stirling) qui actionne une génératrice électrique. La chaleur résiduelle est utilisée pour le chauffage central ou pour réchauffer l'eau sanitaire. Ce système procure un rendement extrêmement élevé, avec très peu de pertes.

Prix?
Comme cet appareil produit de l'électricité, il consomme davantage de gaz (dans ce cas-ci, car des unité de micro-cogénération utilisant des pellets, du mazout, existent aussi). Mais en revanche, vous aurez besoin de moins d'électricité et la facture diminuera. Ce dispositif est surtout destiné aux familles grandes consommatrices: 2.000m³ de gaz ou plus. Pour un ménage qui consomme moins de combustible, la production d'électricité sera alors insuffisante pour justifier le sur-investissement que représente cet appareil. Le prix d'achat est en effet de ± 6.000 €.

Quelques réserves
1. L'électricité produite par une unité de micro-cogen au gaz le sera de manière deux fois plus efficiente que dans une centrale thermique classique, mais cela reste de l'électricité "grise". Vous avez peut-être un fournisseur d'électricité "verte"? Cela signifie qu'avec une unité de micro-cogen au gaz vous allez remplacer une partie de votre électricité "verte" par du courant "gris"! Que devient la logique écologique dans ce cas?

2. Si votre chauffage provient d'une unité de micro-cogen et que vous décidez de diminuer quelque peu votre chauffage et enfiler plutôt un pull, la machine va diminuer sa puissance et donc, diminuer la production d'électricité. ...Adieu les économies! Par ailleurs, notons que ces appareils présentent une consommation élevée lorsqu'ils sont en "stand-by".

3. Et, last but not least, ils ne sont vraiment intéressants que pour les familles "énergivores"! Je pense qu'il faut accorder la priorité aux mesures d'économie d'énergie, avant de se tourner vers les innovations technologiques. C'est -et de loin- l'investissement le plus rentable!

Source: Duurzaam thuis

Pompe à chaleur

Fonctionnement
Une pompe à chaleur prélève de la chaleur dans le sol, l'eau souterraine ou l'air ambiant afin de la porter à plus haute température. Elle peut "pomper" l'énergie thermique à relativement basse température et la porter à une température suffisamment haute afin d'être utilisée pour le chauffage ou la production d'eau chaude sanitaire. Le fonctionnement de la pompe à chaleur exige lui-même une source d'énergie électrique.
Mais alors que les systèmes de chauffage habituels tirent l'entièreté de leur énergie de combustibles (fossiles e. a.), la pompe à chaleur en prélève 70 à 80% dans l'environnement. Elle consomme donc nettement moins d'énergie primaire qu'une installation classique.

Quelques réserves
1. 20 à 30% de l'énergie nécessaire au fonctionnement d'une pompe à chaleur proviennent de l'électricité.

2. La pompe à chaleur est une solution "high-tech", alors que nous nous tournons plutôt vers les solutions "low-tech".


Notre poêle: le "Rocket Batch Box"

resultaat1

Notre choix: "Rocket Batch Box"

Avant cela?

Nous chauffions notre maison à l'aide d'un poêle en fonte et parfois avec notre chauffage central au mazout, car il n'y a pas de gaz naturel au village.
Il était possible de choisir plus écologique!

Nos trois souhaits

Trois souhaits pour nous guider dans notre choix:
  1. Avant tout, il nous fallait un chauffage par rayonnement et non par convection.

  2. Une autre exigeance absolue était une banquette chauffante aux côtés du poêle, c'est si agréable! DSCN2981_10

  3. Et nous désirions réchauffer toute la maison à l'aide de ce système, ce qui nous permettrait de nous passer du chauffage central. Le poêle devrait agir aussi sur l'étage tout entier. Par sa construction, il y émergerait en apparaissant en saillie des deux côtés du mur séparant la chambre à coucher des couloirs. Indirectement, tout l'étage serait donc chauffé.
Je me suis renseignée auprès de nombreux constructeurs de poêles, j'ai demandé des offres, consulté des experts techniques et après un mois de recherches, nous avons opté pour un Rocket Batch Box qui serait installé par Joris Pouls de la firme Warmte op Maat .

Notre choix s'est porté sur ce poêle car:
- Il offre un meilleur rendement qu'un poêle de faïence.

- Nous souhaitions un Rocket Batch Box en raison de son côté moins "alternatif" que le "Rocket Mass Heater" construit autour d'un fût. Il est également plus fiable et demande de recharger le foyer moins fréquemment.

Conception

ontwerp1
Joris nous a proposé plusieurs projets, conçus par ses soins. Comme j'avais déjà un plan en tête, il n'y a eu qu'à demander comment le concrétiser. Son 5è projet m'a convaincu!

Maintenant, quelques explications assez techniques. Etes-vous curieux de connaître la mise en oeuvre et les résultats? Voyez en bas du chapitre pour découvrir le reportage photo complet.

ontwerp2

L'appareil est constitué de deux "chambres" (bell ou cloches) superposées, séparées par une paroi horizontale. Dans cette paroi, une ouverture-coulisse est aménagée. Grâce à celle-ci il est possible de diriger la chaleur préférentiellement soit vers le rez (le séjour) ou vers l'étage :

- Lorsque cette coulisse est fermée, les gaz chauds s'échappant du foyer doivent d'abord suivre un trajet qui les dirige vers le bas, vers la cheminée intégrée au poêle. La chaleur reste donc plus longtemps dans la chambre inférieure, ce qui permet de réchauffer le séjour.

- Lorsque cette coulisse est ouverte, les gaz montent immédiatement vers la chambre supérieure par le trajet le plus court, ce qui a pour effet de diriger la chaleur vers l'étage.

Un clapet, intégré dans la chambre supérieure permet d'autres réglages:

- Clapet fermé: les gaz chauds sont forcés vers la partie basse de la cheminée intégrée à la chambre supérieure avant de pouvoir s'échapper vers l'extérieur.

- Clapet ouvert: les gaz chauds sont directement dirigés vers la cheminée et l'extérieur sans passer par la chambre supérieure.

La combinaison de ces diverses possibilités, donne le choix entre 4 options de chauffage:

  1. Coulisse et clapet ouverts
    Les gaz chauds s'échappent directement vers l'extérieur. A utiliser uniquement lors de l'allumage du poêle! Celui-ci est encore froid tout comme la cheminée. Ils doivent être réchauffés pour que le tirage puisse s'établir. Illustré dans le schéma par la flèche orange.

  2. Coulisse fermée et clapet ouvert
    La chaleur reste plus longtemps dans la chambre inférieure, ce qui a pour effet de chauffer prioritairement le séjour. Flèche rouge.

  3. Coulisse ouverte et clapet fermé
    la chaleur est dirigée vers la chambre supérieure, où elle va séjourner plus longtemps afin de réchauffer l'étage. Flèche violette.

  4. Coulisse et clapet fermés
    Les gaz chauds sont alors forcés de parcourir le plus grand trajet à l'intérieur du poêle et d'y séjourner plus longuement, ce qui donne le meilleur rendement. Combinaison des flèches rouge et violette.
Maintenant les photos!

Construction du poêle

DSCN2864

Etat des lieux avant construction

Mon ami était déjà en train de démanteler la cheminée à l'étage... stop! D'abord prendre une photo de la situation avant travaux.

DSCN2860_10

ontwerpx

1: Démolition de la cheminée

Il aurait été possible de placer le poêle à gauche de la cheminée existante et laisser celle-ci en l'état (voir schéma à droite).
Mais je ne le souhaitais pas, car le poêle n'aurait pu suffisamment rayonner vers la droite où se trouve le plus grand volume du séjour.

schoorsteen1 Je voulais que la cheminée soit intégrée dans le poêle pour qu'il puisse rayonner sa chaleur dans toutes les directions.

On pouvait donc démolir la cheminée. Seule la partie supérieure située dans la chambre à coucher devait rester, de manière à ce que le poêle puisse y être raccordé. Nous avons du étayer cette partie de la cheminée.

Mais, quel boulot! La structure de la cheminée était ancrée dans le mur par des tirants métalliques. Pour la démolir, toute une journée fut nécessaire à l'aide de marteaux-pics. Nous avons également démonté la plate-forme de l'ancien poêle.

Le résultat:

schoorsteen2 schoorsteen3

2: Les fondations

Le nouveau poêle devait peser presque 2 tonnes! Il fallait donc qu'il soit monté sur une assise robuste.

fundering1 fundering2

Construction du poêle

Elle fut réalisée en trois phases:
  1. Construction de l'élément chauffant
  2. Application de la première couche d'argile
  3. Finition à l'argile
Joris avait prévu de construire le poêle en quatre jours.
Frank Jacques a été associé au projet. Frank est forgeron et voulait apprendre le mode de construction d'un poêle rocket afin de pouvoir élargir son offre. Frank est un travailleur acharné, très chaleureux et plein de sagesse.

En plus de nous occuper des enfants, de la préparation de repas consistants pour les travailleurs, nous avons nous-même mis la main à la pâte.

Les journées de travail ont débuté dès 7 h. jusque bien tard le soir. Durant ces 4 jours, nous avons offert gîte et couvert à Frank et Joris. Ce qui a permis, en dehors du travail, de nous enrichir de conversations intéressantes et agréables!

Nous avons commencé par le plus important: la construction du foyer. Celui-ci est constitué de briques réfractaires (chamottes). Le reste du poêle a été construit en briques d'argile.

DSCN2890_10 DSCN2893_10

Ensuite, ce fut le tour de l'échangeur de chaleur et de la cheminée intégrée.

DSCN2899_10

L'échangeur de chaleur est monté à côté du foyer. Une ouverture verticale est ménagée entre ces deux éléments.

DSCN2904_10

Le foyer (au milieu) est refermé, l'échangeur de chaleur (à gauche) est prolongé
et la cheminée intégrée est montée à droite

DSCN2900_10

La paroi (plafond) est ensuite montée au-dessus de la chambre inférieure...

DSCN2909_10

...avec son ouverture à coulisse...

P1020311_10

...sans oublier l'ouverture pour la cheminée intégrée qui va assurer la connexion à la chambre supérieure.

P1020309_10 DSCN2914_10

Dans la paroi horizontale située au-dessus de la chambre inférieure, nous trouvons donc deux ouvertures, celle de la coulisse et celle de la cheminée intégrée. Ainsi, la chaleur pourra être dirigée vers une de ces deux ouvertures au travers de cette cloison.

P1020313_10 Sur ces deux ouvertures, on place un conduit de cheminée horizontal.
Dans la partie supérieure de celui-ci, on ménage une ouverture.
Dans cette ouverture prendra place une petite cheminée conduisant la chaleur vers la chambre (cloche) supérieure.

DSCN2917_10

DSCN2918_10

Le chantier

DSCN2922_10

DSCN2889_10

Construction du poêle à l'étage

DSCN2920_10

Une poutre en béton est mise en place . Elle est destinée à supporter l'avant de la partie supérieure du poêle, moins épaisse à cet endroit

DSCN2921_10

Une ouverture est sciée dans le plafond et le mur afin de prolonger la construction vers l'étage

DSCN2923_10

La petite cheminée verticale est mise en place sur le conduit horizontal. C'est par celle-ci que les gaz chauds vont passer de la chambre inférieure à la chambre supérieure (les "cloches").
A gauche, le cadre métallique qui supportera la partie du conduit de cheminée sortant de la chambre supérieure, lui-même aligné sur le dessus de la partie inférieure de la cheminée intégrée.

DSCN2927_10

Même cadrage que la photo précédente.
Au milieu, en-dessous, on devine le haut de la petite cheminée qui conduit la chaleur depuis la chambre inférieure.
A gauche, la mise en place de la partie finale haute de la cheminée alignée sur la cheminée inférieure.

DSCN2926_10

Même situation, vue selon une autre perspective

Montage du clapet dans la cheminée intégrée, au niveau de la chambre supérieure.
Si ce clapet est fermé, les gaz chauds présents dans la chambre supérieure seront re-dirigés vers sa partie inférieure (au niveau de la paroi entre les deux chambres-cloches) pour enfin pouvoir s'échapper via la cheminée. Ce qui génère un rendement optimal.
Si ce clapet est ouvert, les gaz chauds vont pouvoir s'échapper directement vers l'extérieur via la cheminée, sans séjourner dans la chambre supérieure.

P1020326_10

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir la cheminée horizontale située sur la paroi (plafond) de la chambre inférieure portant la petite cheminée verticale qui dirige la chaleur de la cloche inférieure dans la chambre supérieure.
A droite, la partie haute de la cheminée intégrée alignée sur sa partie inférieure, avec, bien visible, le clapet de régulation fixé sur son cadre métallique.

P1020329_10

La partie haute de la cheminée intégrée va se raccorder à la cheminée existante

DSCN2933_10

La dernière pierre!

P1020333_10 P1020334_10

DSCN2932_10 Frank est venu avec son magnifique "bus"!
Il l'a transformé lui-même afin de pouvoir y dormir et y cuisiner.
Nos enfants l'ont trouvé formidable!

DSCN2929_10


La construction du poêle a duré 4 jours entiers de 7 h du matin jusqu'à 22 h!
Chez nous, il est normal de vivre à une température de 16°C. Nous sommes donc déjà endurcis. Mais comme nous avons constamment travaillé sur le chantier avec les portes ouvertes, la température n'a plus excédé 7°C dans la maison. A la fin cela devenait un peu trop peu!
Contente que tout soit terminé après 4 jours!

DSCN2937_10

Les enfants ont également apprécié le poêle, ils ont même trouvé un nouveau refuge!

DSCN2938_10 DSCN2940_10

L'enduit d'argile

Après une demi-semaine, Joris et Frank sont venus afin de construire le banc et poser la première couche d'enduit en argile.
Il n'y avait hélas pas assez de briques ni de mortier d'argile, ce qui nous a obligés de construire le banc en briques "normales" et ciment. C'est bien dommage, car nous aurions voulu qu'il soit également construit "éco"!

DSCN2971_10 DSCN2975_10

Olaf a suivi la construction du poêle avec beaucoup d'intérêt car il a déclaré: "Maintenant je sais comment faire quand, plus tard, je construirai ma propre maison!"
Il était aussi très content d'avoir pu aider!

DSCN2959_10

DSCN2961_10 DSCN2958_10

DSCN2964_10

La pose du premier enduit d'argile donne un beau résultat!
Les pierres de schiste ardennais prélevées dans notre jardin, utilisées pour la cheminée d'origine, ont été recyclées pour constituer le socle du nouveau poêle.

DSCN2979_10

DSCN2981_10 DSCN2982_10

L'allumage

Après la fin de la construction, nous avons dû attendre trois semaines avant de procéder au premier allumage. C'est très bien d'avoir un splendide poêle à la maison alors qu'il gèle à -11°C ( réellement -11°C !), mais sans pouvoir l'allumer.....
DSCN3003_10
Nous avons compté les jours et quand cela a été possible, nous avons célébré l'évènement au champagne (pour enfants!)

DSCN2997_10

DSCN3011_10
Enfin du feu!
Au début, le feu devait rester modéré, ce qui ne donne que de petites flammes.
Hugo s'est bien amusé en transportant quelques briques dans son petit chariot.

L'enduit d'argile

Un mois après avoir posé la première couche d'argile, nous avons parachevé le travail avec l'enduit final. Nous avons choisi une couleur claire, qui s'accorde très bien avec le bois des murs de notre maison.

DSCN3076_10 DSCN3075_10

DSCN3079_10 DSCN3081_10

Resultats

Nous sommes extrêment satisfaits de notre poêle!
C'est un rêve enfin réalisé, un poêle à bois super-efficace, qui émet une bonne chaleur rayonnante, avec un banc chauffé et qui nous permet d'être indépendants du chauffage central au mazout.

5Info_4inspiratie_W_D1

pizza Nous n'avons pas aménagé de four dans notre poêle, car le foyer, après sa période de chauffe, peut être utilisé comme un four. Il reste suffisamment chaud pour y cuire un plat.
Nous avons fait un essai et nos petits gâteaux étaient excellents.
Il est aussi possible de cuire une pizza maison dans ce "four à bois"!

5Info_4inspiratie_W_N1 Le banc chauffé nous a procuré des places assises supplémentaires,all-you-need-is-less de ce fait, nous avons pu éliminer deux chaises dans le séjour, ce qui a libéré de l'espace.
Moins je suis encombrée, plus libre je me sens!

Ces deux chaises étaient placées dos à la fenêtre, de sorte que vous regardiez vers la pièce, logique.
Maintenant que ces deux chaises sont parties, quand on s'assied sur le banc, le regard est attiré par l'extérieur et non plus par l'intérieur de la pièce.

DSCN2982_10 La chaleur délivrée par la chambre supérieure du poêle vers l'étage est hélas en-dessous de ce qui était attendu. On ne peut pas vraiment dire que le chauffage est optimal.
Mais il faut admettre que l'étage est vaste, avec 4 grandes chambres à coucher et une salle de bains, 70 m² au total. De plus, il faut ajouter 4 m de hauteur de sous-toiture.
Cependant, c'est bien plus agréable car l'air est devenu plus sec!
C'est idéal, ça nous permet d'y pendre le linge car, bien entendu, nous ne possédons pas de sèche-linge .

L'espace maintenant occupé par le banc chauffé n'était pas utilisé auparavant. Nous y avions mis des plantes vertes. Aujourd'hui, c'est devenu un espace de repos où, vers 16h, le soleil joue dans les fenêtres et illumine l'intérieur.

Le dos appuyé au poêle bien chaud, les jambes allongées, le visage au soleil et une tasse de thé à la main...
que demander de mieux pour un moment de bonheur!
Les enfants apprécient eux aussi ce repaire. Il est un peu à l'écart, on peut s'y réfugier dans son coin, y rêver et s'y pelotonner.

Je m'y sens très bien au chaud!
DSCN3246_10


Le combustible

Quel combustible choisir?

Un système de chauffage est éco-respectueux en fonction de la quantité de combustible utilisé, pas seulement en fonction du type de combustible (gaz ou mazout). Le chauffage électrique, en revanche, est toujours dommageable pour l'environnement, même dans un logement bien isolé. Les combustible fossiles sont par nature non renouvelables et disponibles en quantité limitées. Le bois est donc à considérer avec bienveillance au vu de son caractère renouvelable.

Le bois

Le bois est CO2-neutre (lorsqu'il provient de forêts gérées durablement), mais lors d'une combustion incomplète (température de combustion trop basse ou trop peu d'O2) il émet des matières et gaz dangereux: suies, composés soufrés, imbrulés et CO.
Le caractère éco-respectueux du combustible bois dépend donc aussi de la qualité de l'appareil de chauffage. Plus le rendement d'un poêle est élevé, plus la combustion est complète et plus faibles sont les émissions de polluants.
Vous trouverez plus d'infos sur le bois combustible ici Downloads.

Poêles à pellets

Les granulés de bois (pellets) sont constitués de sciures et déchets de bois comprimés. L'usage de pellets est neutre en CO2 et respectueux du milieu forestier (on n'abat pas d'arbres pour fabriquer les pellets).

On souligne que la combustion de pellets est d'un plus haut rendement que celle des bûches, en raison de leur teneur en humidité très faible et de leur forte densité, ce qui procure un potentiel énergétique plus élevé par unité de volume, comparé au bois à brûler. Ce n'est pas tout à fait vrai!

1. Leur plus faible teneur en humidité expliquerait leur rendement plus élevé que celui des bûches. N'oublions pas que le séchage du bois demande beaucoup d'énergie. Ce qui explique pourquoi il est indispensable d'avoir du bois bien sec pour son poêle.
L'énergie utilisée pour sécher la matière première des pellets n'est pas prise en compte. Il n'y a finalement guère de différences entre les deux combustibles si on considère l'ensemble du cycle. Sécher les bûches à l'air libre est bien plus durable que la technique de séchage des matières premières destinées à la fabrication des pellets.

2. Le rendement de combustion des pellets serait plus élevé grâce à une température des gaz d'échappement plus basse. De fait, ces gaz sont bien refroidis dans l'élement échangeur grâce à l'action d'un ventilateur bruyant. Et... celui-ci consomme pas mal d'énergie!

3. L'efficacité de leur combustion est plus élevée parce que l'apport d'air est régulé en proportion de la quantité de pellets fournie. En comparaison avec un poêle à bois, ceci est rendu possible car les pellets ont une densité énergétique constante et l'approvisionnement du foyer peut se faire par petites quantités. C'est pourquoi la combustion se déroule sans excès d'air, comme cela se produit dans un poêle à bois à tirage naturel. Il n'y a donc pas de gaspillage de gaz chauds s'échappant par la cheminée. En outre, une sonde lambda mesure les éventuels apports excessifs d'O2.
Un poêle à bois peut aussi être régulé de cette manière, mais alors, nous nous trouvons face à des appareils nettement plus coûteux!

Gaz versus mazout

Le gaz comme le mazout sont des combustibles fossiles, dommageables pour l'environnement.
Si vous devez départager gaz et mazout, il est préférable d'opter pour le gaz:
- Sa combustion émet moins de substances nocives que celle du mazout.
- Il n'est pas nécessaire d'investir dans un réservoir. Pas de risques de débordements ou de fuites.
- Le gaz permet non seulement de se chauffer, mais également de faire la cuisine.
- Une chaudière au gaz a un meilleur rendement. Avec une chaudière à condensation, le rendement peut grimper jusqu'à 108%, grâce au système de condensation de la vapeur d'eau émise lors de la combustion.
- Si votre habitation n'est pas raccordée au réseau de gaz, vous pourrez vous tourner vers un réservoir à butane/propane.

Electricité

Evitez le chauffage électrique:
- Pour 1 kWh d'électricité fournie chez vous, il faut produire 3 kWh d'énergie dans la centrale. Lors de la production et du transport 2/3 de l'énergie sont perdus! Si on pouvait tenir compte de ces pertes, on se rendrait compte que le rendement des appareils électriques est particulièrement bas.
- Donc, le chauffage électrique exige deux fois plus de gaz ou de mazout lors de la production d'électricité dans les centrales que s'ils étaient directement utilisés dans votre chaudière.
- L'électricité est majoritairement produite à partir à partir de sources fossiles non-renouvelables. Seule une petite partie provient de sources renouvelables, l'électricité "verte".
- A cause de son faible rendement, le chauffage électrique coûte de de 5 à 7 fois le prix du chauffage au gaz naturel.
- Si vous consommez de l'électricité verte, les arguments énoncés ci-dessus ne sont que partiellement valables. Mais l'énergie verte n'est pas à l'abri des critiques, mon analyse à ce sujet est à lire sur Electricité: réellement "verte"?.

Downloads

Plus d'info et les sources de ce sujet (et tous les autres sujets) vous trouvez sur ma page Downloads.

Cet page est seulement disponible pour les membres.
Devenez aussi membre et recevez accès à 113 downloads!

Eco-shop

Chauffage

Index:
Vêtements thermiques
Les pieds au chaud
Economie pour le chauffage central


Vêtements thermiques

Vêtements thermiques

Vêtements thermiques enfants

Les pieds au chaud

Bouillotte
Pantoufle rouge
Pantoufle gris
Pantoufle aubergine

Economie pour le chauffage central

Feuille réfléchissante
Isolation des tuyaux
Vanne thermostatique

Sur cette page vous êtes referez à un webshop qui vend l'article. Et notre assocation reçoit un percentage de la recette, sans ça coûte plus cher pour vous. A cette manière vous soutenez notre assocation Green Evelien. Merci!


Aussi votre banner ou articles sur cette page? Cliquez ici pour plus d'info.


Livres


Annonces